Pneus d'été

  • BF Goodrich
  • Bridgestone
  • Continental
  • Dean
  • Dunlop
  • Firestone
  • General Tire
  • Good Year
  • Gt Radial
  • Hercule
  • Jinyu tire
  • Kelly
  • Michelin
  • Nokian
  • Pirelli
  • Toyo
  • Uniroyal
  • Yokohama

Pneus d'hiver

  • BF Goodrich
  • Bridgestone
  • Continental
  • Dean
  • Dunlop
  • Firestone
  • General Tire
  • Gislaved
  • Good Year
  • Gt Radial
  • Hercule
  • Jinyu tire
  • Michelin
  • Nokian
  • Pirelli
  • Toyo
  • Uniroyal
  • Yokohama

Archives

assurance auto

Avoir une assurance auto est obligatoire au Québec. Cela sert à vous protéger financièrement en cas de sinistres. Les sinistres sont définis par des évènements tels que le vol, vandalisme, accident avec ou sans collision, incendie, etc.

De ce fait, il y a deux régimes d’assurance auto offerts dans la province. Le régime public est assumé par la Société de l’assurance automobile du Québec. Celui-ci couvre les blessures corporelles causées par un accident à l’intérieur ou à l’extérieur du Québec que vous en soyez responsable ou non.

Le régime privé est plus complexe. C’est sur celui-ci que nous nous penchons aujourd’hui, afin de vous aider à faire un choix éclairé lors de votre prochaine souscription à un contrat d’assurance auto.

1- Consultez un professionnel de confiance

Ceci n’est pas banal. Tâchez de trouver quelqu’un à qui vous pouvez faire confiance. En faisant affaire avec un courtier d’assurances, vous avez la chance d’obtenir plusieurs prix de différentes compagnies d’assurance auto. Pour sa part, un conseiller qui travaille pour une unique compagnie connait son produit dans les moindres détails. À vous de déterminer ce qui vous convient le mieux.

Assurez-vous que cette personne ait la capacité de vous expliquer tous les termes et les clauses du contrat d’assurance auto. Vous devez comprendre avec facilité tout ce que le contrat implique pour être en pleine connaissance de cause au moment de choisir votre nouvelle couverture d’assurance.

Une pratique bien utile consiste à comparer les soumissions sur un site comme clicassure.com. Vous aurez une bonne idée de la fourchette de prix qui vous attend pour votre assurance auto.

2- Dressez la liste de vos besoins en matière d’assurance auto

Afin de déterminer ce que votre contrat d’assurance auto doit inclure, établissez votre profil de conducteur à assurer.

Vous

Homme ou femme, 19, 35 ou 47 ans, bon payeur ou non. Tout ça influencera le prix à payer pour être assuré. Si vous avez fait une réclamation au cours des 6 dernières années, votre prime risque d’être plus élevée et les assureurs ont accès à cette information que vous le vouliez ou non. Donc, inutile de leur cacher des informations en espérant obtenir un meilleur prix.

La voiture

L’année, le modèle, le risque de vol et l’usure du véhicule sont d’autres facteurs déterminants du prix de votre prime d’assurance auto. Par exemple, si votre voiture est vieille, vous ne désirerez peut-être pas en assurer les dommages matériels.

Qui conduira la voiture? L’utiliserez-vous à l’occasion ou régulièrement pour aller au travail ou en vacances? Sortirez-vous du pays avec ou non? Avez-vous besoin d’un véhicule de remplacement si votre voiture doit être réparée? Ce sont d’autres questions à répondre avant de choisir votre contrat d’assurance auto.

Si vous êtes à l’étape de choisir un véhicule, voilà l’occasion d’économiser en choisissant un modèle moins couteux en assurance auto.

assurance auto

3- Déterminez les protections d’assurance auto importantes pour vous

Le chapitre A; la couverture pour la responsabilité civile est obligatoire avec un montant minimum de 50 000 $ en dommages causés à une autre personne. Toutefois, les assurances auto proposent des couvertures variant entre 1 et 5 millions de dollars. Au Canada, c’est suffisant en général, mais au-delà des frontières américaines, c’est une tout autre histoire.

Si vous êtes responsable d’un accident causant des blessures à autrui et des dommages à sa voiture, les frais de poursuite civile peuvent s’élever assez rapidement en plus des frais de réparations encourus.

Ensuite, le chapitre B. Les protections pour les dommages causés à votre véhicule sont optionnelles. Si vous souhaitez que votre assureur paie les réparations de votre véhicule en cas d’accident responsable, ajoutez cette option. Vous n’aurez qu’à défrayer le montant de la franchise établie dans votre contrat d’assurance auto. Autrement, vous devrez payer les réparations en totalité.

Sachez que le montant de la franchise varie selon votre prime.

Plus votre prime est basse, plus la franchise est élevée et vice versa.

4- Déchiffrez toutes les exclusions du contrat

Il est très important de comprendre les exclusions de votre contrat d’assurance auto. Elles vous indiquent ce qui n’est pas inclus dans des situations précises. Posez des questions. Si vous conduisez une voiture louée ou si vous êtes à l’extérieur de la province ou du pays, qu’arrive-t-il en cas d’accident?

Soyez certain de bien comprendre votre contrat pour ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de faire une réclamation.

5- Protection additionnelle et autre rabais intéressant

Désirez-vous avoir l’option valeur à neuf ou valeur de remplacement? C’est un pensez-y-bien. Si vous ne prenez ni l’une ni l’autre et que votre véhicule est déclaré perte totale après un accident, vous n’aurez plus de véhicule et aucun montant d’argent pour le remplacer ne vous sera remis.

Demandez à votre agent ou votre courtier d’assurance auto de vous expliquer les différences entre ces deux options.

Il y a également plusieurs rabais que vous pouvez facilement obtenir en ajoutant un dispositif antivol ou en utilisant un gadget d’évaluation de votre conduite pendant un certain temps. Vous pouvez également combiner un autre service d’assurance pour un deuxième véhicule ou pour votre demeure et obtenir un rabais substantiel sur vos primes.

Cela dit, prenez le temps d’établir vos besoins et magasinez à tête reposée les primes d’assurance auto qui vous sont proposées. Surtout, évitez de signer le premier contrat qui vous est soumis sans l’avoir comparé avec d’autres.

Bon magasinage!

Catégorie(s) du billet: Non classé

 

climatisation de la voiture

Depuis les dernières années, les constructeurs automobiles incluent le système de climatisation de la voiture dans les équipements de base. Fini le temps où l’on devait payer un extra pour rester au frais dans notre véhicule pendant les chaudes journées d’été. Une simple pression sur un bouton et l’air conditionné se met en marche. N’est-ce pas merveilleux?

C’est effectivement agréable d’avoir la chance de rouler dans un habitacle confortable lorsque le mercure et l’humidité à l’extérieur sont à la hausse. Tout ça, à condition que votre système de climatisation de la voiture soit en bon état. Contrairement à la vidange d’huile, les gens ont moins souvent le réflexe de prendre un rendez-vous pour faire l’entretien de la climatisation de la voiture. Pourtant, il est fortement recommandé de le faire une fois par année. Au printemps, à l’été, à l’hiver ou à l’automne, il n’est jamais trop tard pour fixer votre rendez-vous d’entretien. L’important est de faire vérifier la climatisation de la voiture afin d’éviter les désagréments d’un système non fonctionnel et des frais de réparation plutôt exorbitants.

De plus, cet équipement est également utilisé à l’occasion en hiver lorsque vous devez dégivrer les vitres de l’automobile. Cela sollicite le compresseur du système de climatisation de la voiture. Puis, une autre excellente habitude à prendre consiste à vérifier que le niveau du liquide réfrigérant et des lubrifiants soit adéquat pour aider au bon fonctionnement du système d’air conditionné.

Les pièces du système d’air conditionné et leur rôle :

L’ensemble des composantes du système de climatisation de la voiture sert à éliminer la chaleur présente dans l’habitacle et à pousser de l’air froid par la ventilation. Un des éléments clés de ce système est le liquide frigorigène R-134. Celui-ci a la fonction de transporter la chaleur lorsqu’il circule sous pression dans le système d’air conditionné. Afin d’avoir le droit de manipuler le liquide frigorigène et d’effectuer des travaux sur la climatisation de la voiture, il faut être officiellement accrédité et répondre aux normes prescrites. Vous devez donc vous tourner vers un spécialiste pour l’entretien et la réparation de votre air conditionné. Tout un processus de récupération et de remplissage doit être mis en place lors de la manipulation du liquide frigorigène. Chez Mathieu pneus et mécanique, nos mécaniciens sont certifiés.

Parmi les autres pièces, il y a le compresseur qui sert à comprimer le liquide R-134. Le condensateur, lui, a le rôle de transformer à l’état liquide le fluide frigorigène qui est à l’état gazeux au départ. Pour sa part, le déshydrateur retire du liquide R-134 les impuretés et l’humidité. Le détenteur sert à mesurer la pression du liquide et l’évaporateur a la fonction de diriger la chaleur présente dans l’habitacle de la voiture vers le liquide frigorigène.

climatisation de la voiture

Comment reconnaitre que la climatisation de la voiture est en mauvais état?

Certains indicateurs peuvent vous mettre la puce à l’oreille lorsqu’un air conditionné est défectueux ou sur le point de cesser de fonctionner.

Le signe le plus évident est l’air éjecté qui n’est pas froid. Si c’est le cas, cela nécessite une vérification de la climatisation de la voiture par votre mécanicien. Il définira s’il s’agit d’une pièce défectueuse, s’il y a un blocage dans le condensateur ou encore si c’est le niveau de R-134 qui est insuffisant en raison d’une fuite, par exemple.

D’autre part, si vous entendez un bruit anormal lorsque vous allumez la climatisation de la voiture, cela annonce généralement que le compresseur est sur le point de lâcher ou qu’une autre pièce est défectueuse. La formation de buée sur le pare-brise est également suspicieuse. Dans ce cas, c’est soit le déshydrateur qui ne fonctionne plus bien ou le débit de la buse qui permet à l’air de sortir qui est affaibli.

Si une mauvaise odeur se dégage de la climatisation de la voiture, il peut y avoir une fuite de liquide. Dans ce cas, évitez de faire fonctionner l’air conditionné jusqu’à ce que vous ayez un rendez-vous de vérification. Souvent, il ne s’agit que d’humidité, mais si l’odeur persiste après avoir mis en fonction la ventilation pendant quelques minutes, une vérification s’impose.

Par ailleurs, la consommation d’essence augmente lorsque la climatisation de la voiture fonctionne. Puisque le moteur travaille davantage pour la faire fonctionner, la quantité d’essence requise est plus grande que lorsque vous roulez avec les fenêtres baissées. Toutefois, si vous notez que la consommation d’essence de votre voiture est plus importante qu’habituellement, cela peut être un signe que quelque chose ne tourne pas rond avec la climatisation de la voiture.

La moisissure

Puisque l’air conditionné attire l’humidité dans l’évaporateur, il peut arriver que de la moisissure se forme. Une odeur désagréable peut alors se répandre quand la climatisation de la voiture fonctionne. Voilà pourquoi il est bon de nettoyer le filtre à pollen annuellement et de le remplacer environ aux deux à trois ans, selon l’utilisation que vous faites de votre véhicule. Ce filtre permet à l’air d’être sain et exempt de moisissure et d’autres particules allergènes. Et puis, il existe aussi des traitements contre la moisissure et les odeurs. Votre mécanicien pourra appliquer le traitement et changer le filtre à pollen pour vous.

Réparer la climatisation de la voiture, ça coute souvent cher

Faire réparer le système de climatisation de la voiture représente des frais variant généralement entre 500 $ et 2 500 $ selon les réparations à effectuer, des pièces à remplacer et du modèle de voiture que vous possédez. C’est pourquoi investir dans la vérification annuelle de votre climatisation est conseillé. Soyez à l’affut des promotions de votre garagiste, la vérification peut parfois être gratuite avec l’achat d’un autre service.

Contactez-nous pour planifier l’entretien de la climatisation de votre voiture. Notre équipe de spécialistes vous attend.

Catégorie(s) du billet: Non classé

vendre votre voiture

Crédit photo : Matthew Hamilton/Unsplash

Vendre votre voiture vous-même à un particulier demande une certaine préparation, mais c’est bien plus rentable que de la vendre à un commerçant. Nous vous avons donc préparé un petit dossier pour savoir comment bien vendre votre voiture et éviter les pépins qui pourraient survenir lors d’une mise en vente précipitée.

Pour vendre votre voiture, misez sur l’apparence

Une des premières choses que les gens regardent lorsqu’ils magasinent un véhicule, c’est son apparence. Prenez donc le temps de nettoyer l’intérieur et l’extérieur de votre voiture de fond en comble. Vos tapis sont tachés? Faites disparaitre les tâches. Passez partout, les pneus, les roues, le moteur, les vitres, retouches de peinture, etc.

Ensuite, vérifier la pression d’air dans les pneus, ajuster le niveau des liquides et faire les réparations mineures sont toutes d’excellentes initiatives à prendre pour bien vendre votre voiture. Si des réparations plus importantes sont à faire, vous pouvez remettre à l’acheteur une estimation des couts que vous aurez fait produire par votre garagiste et justifier votre prix de vente à l’aide de ce document.

Vous pouvez faire une inspection de la voiture avant de la mettre en vente afin d’avoir un document qui fait état de sa condition. Cependant, la majorité des acheteurs demanderont à faire une inspection par leur propre mécanicien de confiance. N’en soyez pas offusqué, c’est une pratique tout à fait normale pour se rassurer avant d’effectuer un achat aussi important que l’achat d’un véhicule.

Définir le prix et les annonces pour vendre votre voiture

Après avoir fait briller votre véhicule comme un sou neuf, l’étape suivante consiste à prendre plusieurs photos de qualité. Les acheteurs potentiels désirent en voir le plus possible avant de se déplacer. Montrez-leur l’intérieur sous plusieurs angles, l’avant et l’arrière extérieur de la voiture, ainsi que les côtés.

Ensuite, pour vendre votre voiture, il faut faire une recherche de prix afin de définir la juste valeur du véhicule. Vous pouvez rechercher votre modèle de voiture de la même année, avec les mêmes options sur les sites de vente d’automobiles. Vous aurez rapidement une idée du prix sur le marché. Si vous connaissez un vendeur automobile de confiance, demandez-lui une estimation de prix.

Gardez à l’esprit que les gens vous offriront probablement un montant plus bas que celui que vous demanderez. Prévoyez donc votre prix minimum et demandez un peu plus afin d’avoir une marge de manoeuvre au moment de négocier. Vous êtes maintenant prêts à créer vos annonces en ligne. Inscrivez tous les détails concernant la voiture, vos coordonnées et télécharger les photos.

vendre sa voiture

Crédit photo : William Stitt/Unsplash

Le vendeur à l’air de quoi?

Pour vendre votre voiture, une chose à ne pas négliger est l’impression que vous laissez auprès des autres. Les gens font affaires avec vous avant tout. Ils ont besoin de se sentir bien en votre présence et vous devez leur inspirer confiance. La première chose à faire lorsque les gens vous contacteront sera de leur fournir le plus d’informations possible. Cela vous évitera une perte de temps considérable si quelqu’un se déplace pour voir un véhicule qui ne correspond pas exactement à ce qu’il recherche.

De plus, pour bien vendre votre voiture, prenez des rendez-vous uniquement lorsque vous savez que votre horaire est libre. Vous serez plus détendu, vous pourrez faire un essai routier de la voiture à l’acheteur potentiel et vous aurez le temps de répondre à toutes ses questions. Soyez honnête et apprenez par coeur les caractéristiques de votre auto. De cette manière, vous pourrez répondre plus rapidement aux questions de vos acheteurs sans avoir à vous référer à vos papiers.

Rassembler la paperasse pour bien vendre votre voiture

Lorsqu’une personne intéressée par le véhicule viendra le voir, elle voudra peut-être consulter les documents reliés à celui-ci. Ainsi, un des conseils pour bien vendre votre voiture est de préparer un dossier comprenant votre contrat d’achat, les factures d’entretien (antirouille, réparations), un rapport d’accident si la voiture a déjà été accidentée et les réparations effectuées par la suite, une liste des rappels auxquels vous avez procédé et le manuel du propriétaire. Si vous avez apporté des modifications sur l’automobile, mentionnez-le également avec les factures à l’appui.

Toute cette paperasse servira à démontrer le bon entretien dont vous avez fait preuve et à assurer au futur acheteur qu’il se trouve devant un véhicule en très bonne condition.

Et le processus de vente dans tout ça?

La dernière étape pour vendre votre voiture est la vente en bonne et due forme. Lorsque vous avez trouvé un acheteur qui souhaite procéder à l’achat, demandez-lui de laisser un dépôt et définissez une date limite pour compléter le transfert de propriété du véhicule. Acceptez uniquement de l’argent comptant ou un chèque certifié pour éviter que l’acheteur n’ait pas les fonds suffisants.

En ce qui concerne le contrat pour vendre votre voiture d’un particulier à un autre, ce n’est pas une obligation, mais c’est une bonne façon de protéger les deux parties. Plusieurs modèles de contrats sont disponibles ou vous pouvez en créer un vous-même en incluant les coordonnées du vendeur, de l’acheteur, le prix de vente, l’entente et les garanties encore en vigueur, la description du véhicule et les modalités de transfert. Vous pouvez aussi inclure que vous ne garantissez pas les vices cachés afin de vous protéger. De plus, conservez une copie de l’inspection dans vos dossiers personnels après la vente.

Finalement, vous devrez remplir des documents de la SAAQ et les signer tous les deux. La TVQ, l’unique taxe applicable sur cette vente sera perçue par la SAAQ directement.

Voilà, vous êtes maintenant prêt à vendre votre voiture comme un pro!

 

Sources :

https://www.caaquebec.com/fr/auto/conseils/capsules-conseils/conseil/show/sujet/vendre-sa-voiture-soi-meme/
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/635119/conseil-vente-voiture-automobile
http://www.autohebdo.net/HowTos/SellingACar.aspx?uag=BB1D783A5D5C1F476A7E2CB1D2185516193326381E86A69CEF0D4265C12D38E2
http://www.autonet.ca/fr/2013/05/09/quelques-conseils-pour-bien-vendre-son-vehicule

 

Catégorie(s) du billet: Non classé

vacances en voiture

Les journées ensoleillées sont de plus en plus présentes. Cela signifie que vous faites peut-être partie de ceux qui prendront bientôt la route des vacances en voiture en famille, entre amis, en couple ou même seul. Avez-vous choisi une destination au Canada ou aux États-Unis? Avez-vous planifié votre itinéraire et les activités que vous ferez pendant votre séjour? Avez-vous pensé à bien préparer votre voiture pour la route?

Que vous partiez à une heure de route ou à des centaines de kilomètres de distance, il importe de suivre quelques conseils de sécurité et d’organisation pour des vacances en voiture réussies cet été.

Alors, nous vous avons préparé un guide de conseils pour faire de vous les pros des vacances d’été sur la route.

Vacances en voiture : la sécurité avant tout

La toute première étape dans la préparation des vacances en voiture cet été est l’inspection de votre véhicule. Vous pouvez commencer par examiner certains points vous-même. D’abord, vérifiez que les phares et les clignotants de la voiture fonctionnent tous et qu’ils soient en bon état. Jetez un coup d’œil aux essuie-glaces afin de déterminer s’ils doivent être remplacés ou non avant de partir.

Assurez-vous d’avoir un pneu de rechange gonflé comme il se doit et vérifiez la pression des 4 pneus. Assurez-vous également qu’ils soient en bon état pour rouler durant vos vacances en voiture. Vérifiez le niveau des liquides du véhicule et remplissez ceux qui sont sous le niveau prescrit. Placez une trousse de premiers soins, une lampe de poche, des outils de base et une couverture dans le coffre de la voiture pour les imprévus.

Ensuite, fixez un rendez-vous avec votre mécanicien pour une inspection générale. Il vérifiera votre batterie et vos freins, entre autres choses. Cela vous évitera de mauvaises surprises pendant vos vacances en voiture. Vous pourrez partir l’esprit tranquille et profiter pleinement de votre voyage.

La conduite et la fatigue ne font pas bon ménage

L’heure de votre départ peut influencer votre niveau d’énergie et de vigilance sur la route. Idéalement, essayez de prendre la route après une nuit complète de sommeil. Souvent, les vacances en voiture impliquent de longs trajets sur des routes parfois ennuyantes et monotones. C’est pourquoi il est conseillé de faire des pauses environ toutes les deux heures afin de vous dégourdir, de vous alimenter et de vous reposer.

Faites des pauses toutes les deux heures afin de vous dégourdir.

Prenez le temps de faire une sieste si vous en ressentez le besoin ou bien repartez le lendemain matin uniquement. De cette manière, vous augmenterez votre sécurité en étant plus alerte et prudent. En étant reposé, vous passerez des vacances en voiture certes plus agréables.


vacances en voiture

Pour le plaisir des passagers en vacances en voiture

Rouler pendant de longues heures peut devenir éreintant pour les passagers. Surtout si vos passagers sont des enfants. En effet, pensez à apporter du divertissement pour vos accompagnateurs qui risquent de devenir impatients. Préparer des jeux, des chansons à répondre, des livres, de la nourriture et des breuvages sont toutes de bonnes idées pour occuper les passagers pendant les vacances en voiture. Pensez aussi à apporter un coussin ou la couverture que votre enfant chérit particulièrement pour faciliter les dodos dans l’auto.

Faire des pauses ne sert pas uniquement à reposer le conducteur. Les pauses aident également à se dégourdir après un long moment en position assise. Les haltes routières sont là pour vous permettre de manger, d’aller à la toilette et vous faire passer de bons moments tout en vous permettant de bouger un peu. Après tout, un des avantages des vacances en voiture est de découvrir de nouveaux endroits tout au long du trajet, n’est-ce pas?

Attention de toujours sortir les enfants lorsque vous sortez de la voiture. La température à l’intérieur d’un véhicule peut rapidement monter même pendant seulement quelques minutes.

Des vacances en voiture, ça demande une bonne planification

Concernant la planification, outre l’itinéraire et les réservations des endroits où séjourner, la couverture d’assurance, le GPS et le forfait de cellulaire sont à revoir. Premièrement, contactez votre courtier en assurance automobile afin de valider la couverture dont vous bénéficiez et vous assurer d’être protégé si vous sortez de votre province ou votre pays pendant vos vacances en voiture.

Deuxièmement, avoir sous la main les cartes routières des endroits à visiter ou un GPS de qualité est une excellente idée! Plusieurs applications mobiles sont efficaces pour indiquer le chemin à suivre. Toutefois, n’oubliez pas qu’il est interdit de tenir son téléphone mobile en main lorsqu’on conduit. Un support à cellulaire est alors fort utile.

Aussi, assurez-vous que votre forfait d’appels interurbains et de données cellulaires soit adapté à la destination de vos vacances en voiture afin d’éviter des frais indésirables sur votre facture de téléphonie mobile. Contactez votre fournisseur et faites ajuster votre forfait en conséquence.

Équipement spécial et charge supplémentaire

Le dernier point à vérifier avant de partir en vacances en voiture est l’ajout d’une remorque ou d’un bateau à tirer ou d’une charge supplémentaire. Si c’est votre cas, vous devez être certain que le véhicule ait la force requise pour tirer une telle charge et qu’il possède les rétroviseurs adaptés si vous tirez une roulotte ou une remorque, par exemple.

De plus, vous devrez ajuster vos habitudes de conduites et prévoir une plus grande distance avec les autres voitures. En effet, il faut avoir suffisamment de marge de manœuvres pour freiner et pour changer de voie facilement lors de vos déplacements.

Finalement, n’oubliez pas vos lunettes solaires et prenez un rendez-vous d’inspection chez Sarrazin pneus et mécanique avant de prendre la route des vacances en voiture cet été!

Sources :

https://www.caaquebec.com/fr/auto/conseils/capsules-conseils/conseil/show/sujet/en-vacances-en-voiture-sept-conseils-pour-eviter-les-soucis/

https://canadasafetycouncil.org/fr/securite-routiere/conseils-sur-la-conduite-en-ete

Catégorie(s) du billet: Non classé

pneus quatre-saisons

Comprendre les différences pour bien choisir

Nous y voilà, l’été approche à grands pas et les centres de mécanique automobile sont au cœur de la haute saison d’installation de pneus. La période est donc idéale pour se pencher sur la question des pneus d’été et des pneus quatre-saisons afin de bien comprendre les différences qui existent entre ces deux catégories souvent confondues. Étrangement, la majorité d’entre nous utilise ces deux appellations jour après jour, et pourtant, elles ne sont pas tout à fait représentatives de la construction réelle de ces pneus.

Voyons en détail les différences qui caractérisent les pneus d’été et les pneus quatre-saisons et ce qui les définit précisément.

Lumière sur les pneus d’été et les pneus quatre-saisons

Tout d’abord, environ 90% des pneus vendus au Québec en été sont des pneus quatre-saisons. Toutefois, nous avons tendance à les désigner par les termes pneus d’été. « J’ai fait installer mes pneus d’été », disons-nous alors que nous avons dans la plupart des cas fait poser des pneus quatre-saisons.

Vous voulez des explications? Les voici.

Alors, un pneu dit d’été est en réalité un pneu destiné à la performance sur route. Le meilleur terme à utiliser pour cette catégorie serait pneu de performance. Les gens ciblés par ce type de pneus sont les conducteurs sportifs qui utilisent leur véhicule sur une piste de course et les propriétaires de voitures de luxe (BMW, Porsche, Ferrari, etc.) qui désirent maximiser leur expérience de conduite pendant les journées chaudes de la saison estivale.

Pneus d’été et pneus quatre-saisons : les différences

Pneus d’été

Comme mentionné ci-haut, un pneu d’été est un pneu de performance. Cela signifie que ce type de pneu est destiné à une conduite sportive en été. Ainsi, la température doit se retrouver au-dessus de 7 degrés Celsius pour que la performance du pneu d’été soit optimale. Contrairement aux pneus quatre-saisons, les flancs plus fermes des pneus de performance sont fabriqués ainsi, afin de maximiser la réactivité dans les virages et lors de freinages plus intenses.

Le pneu d’été a une tenue de route accrue sur les surfaces planes telles que l’asphalte et le béton. Il s’adapte très bien à la chaussée mouillée lorsque le mercure est plus élevé en été.

À l’opposé, les pneus d’été ne sont pas recommandés à l’automne et au printemps sur une chaussée plus froide ou givrée. Les risques de dérapage sont plus élevés et lorsque le sol est humide, c’est l’aquaplanage qui devient le danger à éviter. Ils ne sont pas conçus pour les conditions du Québec ni pour la conduite de tourisme. De plus, leur prix est plus dispendieux que celui des pneus quatre-saisons.

Pneus quatre-saisons

autoroute pneus quatre-saisons

Le pneu quatre-saisons est le pneu de choix pour les conditions variées que l’on connait au Québec et pour la conduite de tourisme. Les conducteurs qui voyagent sur les routes et les autoroutes auront avantage à choisir des pneus quatre-saisons pour leurs déplacements habituels. Parmi les avantages de ce type de pneus, ils sont sécuritaires et s’adaptent bien aux variations de temps frais et de temps plus chaud. Contrairement au pneu de performance, la gomme des pneus quatre-saisons est plus molle et elle tient mieux la route au printemps et à l’automne. Sachez aussi que le prix de vente des pneus quatre-saisons est plus abordable que celui des pneus d’été.

D’un autre côté, les pneus quatre-saisons ne sont pas homologués pour l’hiver. Ils sont efficaces du printemps à l’automne. C’est ce qui explique que l’appellation quatre-saisons n’est pas réellement représentative puisque nous ne pouvons les utiliser que pendant trois saisons.

En effet, les pneus quatre-saisons ne sont pas fabriqués pour affronter les grands froids et la neige abondante. En raison de leur conception destinée à des températures plus clémentes, ils n’adhèreront pas bien à la route enneigée comme le ferait un pneu d’hiver.

D’ailleurs, il est important de faire poser des pneus homologués pour la saison hivernale pour respecter les lois en vigueur.

Pneus quatre-saisons ou pneus homologués pour l’hiver?

Les pneus destinés à la saison hivernale sont dotés d’un pictogramme précis et facile à reconnaitre. Le symbole illustre une montagne et un flocon de neige. Si vous ne trouvez pas ce pictogramme sur vos pneus, c’est qu’ils ne sont pas conçus pour rouler l’hiver. Les pneus quatre-saisons ne disposent pas de cette homologation.

Afin de trouver les pneus qui conviennent parfaitement à votre voiture, votre style de conduite et vos habitudes sur la route, tournez-vous vers un de nos spécialistes chez Mathieu pneus et mécanique. C’est avec plaisir que nous vous aiderons à trouver les pneus d’été ou pneus quatre-saisons qu’il vous faut.

Pour connaitre les nouveautés 2017 en matière de pneus d’été et pneus quatre-saisons, lisez cet article du Journal de Montréal.

Catégorie(s) du billet: Non classé

pneus verts

Le virage éco responsable de l’industrie automobile est devenu de plus en plus courant dans différents pays. Les voitures électriques prennent leur place et les gens sont beaucoup plus conscientisés sur les impacts néfastes de la pollution produite par leurs véhicules. Mais, en poussant la réflexion plus loin que sur la simple voiture, il y a aussi la question des pneus verts. De nos jours, il est possible de recharger sa voiture un peu partout, au même titre que de faire le plein d’essence dans une des nombreuses stations-services. Or, qu’en est-il de la disponibilité et de l’efficacité des pneus écologiques?

Les pneus verts sont apparus sur le marché en 1992 avec Michelin. Au cours des dernières années, ce nouveau produit portait le poids de l’espoir de leurs fabricants de voir une révolution prendre d’assaut l’industrie du pneu. Mais, cette révolution n’a jamais vu le jour. Depuis, plusieurs autres marques de pneumatiques ont mis en marché des modèles de pneus verts. Cela dit, les pneus écologiques présentent tout de même certains avantages non négligeables. Voyons en quoi les pneus verts sont différents et ce qu’ils peuvent apporter de positif à l’environnement.

Les pneus verts, qu’est-ce que c’est?

La distinction d’un pneu vert réside dans sa conception et dans le choix des composantes utilisées pour sa fabrication. Premièrement, un pneu est qualifié écologique lorsqu’il a une consommation réduite en énergie sur la route. Il permet donc de consommer moins d’essence et de produire moins de gaz carbonique (CO2) dans l’air.

Comment le pneu vert est-il moins énergivore? C’est très simple. Pour le fabriquer, on utilise un composant appelé le silice. Lorsque la voiture roule, les pneus consomment moins d’énergie puisqu’ils se déforment moins grâce au silice. Ce phénomène diminue donc la résistance au roulement qui est la source principale de consommation d’essence des pneumatiques. De plus, la bande de roulement des pneus écologiques est plus résistante et s’use plus lentement.

Ensuite, la masse des pneus verts est plus légère d’environ 10 % et l’utilisation d’huiles hautement aromatiques dans la fabrication des pneus a été entièrement éliminée. Ces huiles polluantes produisaient des déchets nocifs dans l’air que nous respirions.

Quels sont les avantages principaux des pneus verts?

Les avantages mis en lumière par les fabricants de pneus écologiques sont l’économie de carburant et la réduction des polluants émis par ceux-ci.

Selon les études réalisées au cours des dernières années, pour environ 20 000 km, les économies de carburant annuelles se situeraient sous la barre des 100 $. Puis, en sachant que les pneus verts coutent environ 8 % plus cher que les pneus classiques, la différence notée est bien plus dans l’air plus sain que nous respirons que dans nos poches.

pneus verts1

Les pneus verts des fabricants

Voici certains modèles offerts sur le marché :

– Chez Continental, le modèle ContiEcoContact et ses dérivés dont le ContiVanContact et le Conti.eContact Hybrid sont conçus pour la sécurité et l’environnement.

– Le fabricant Hankook propose son pneu Kinergy Eco depuis l’an 2000.

– Chez Goodyear, c’est le modèle Assurance Fuel Max qui a été conçu pour la classe des pneus verts.

– Chez le fabricant Yokohama, on retrouve le modèle Avid Envigor qui est plus performant sur la chaussée sèche qu’enneigée, bien qu’il soit classé quatre-saisons.

– Chez Toyo, le pneu quatre-saisons Versado Eco propose un confort acoustique élevé et une résistance au roulement optimale.

– Le pneu Kumho Eco Solus est aussi performant sur différentes surfaces et offre un confort acoustique et de conduite élevé.

–Chez Nokian, le pneu eNtyre fut désigné spécialement pour les conditions de l’Amérique du Nord.

– Le fabricant Michelin, pionnier des pneus écologiques, offre le modèle Energy Saver.

– De son côté, Bridgestone mise sur l’économie de carburant avec le modèle Ecopia.

Pirelli propose plusieurs modèles écologiques. Le Cinturato P7 et le Scorpion Verde pour les VUS.

Réellement performants?

Malgré les avantages écologiques fournis par les pneus verts, aussi minimes soient-ils, la promesse des fabricants quant à l’adhérence au sol et à l’efficacité du freinage sur des surfaces mouillées n’est pas toujours tenue. Plusieurs tests de comparaison ont été effectués à travers le monde entre des pneus verts et des pneus classiques. Les résultats sont la plupart du temps décevants puisque les modèles écologiques ne remplissent pas toujours leur part du marché.

Voilà qui incite à réfléchir sur une autre problématique. Veut-on améliorer l’environnement en utilisant des pneus verts au détriment de la sécurité des automobilistes ou conservons-nous des pneus plus performants sur la chaussée, mais moins éco responsables?

Toutefois, avec l’évolution technologique constante, vous pouvez trouver des pneus verts qui livreront les résultats attendus en termes de performance de freinage et d’adhérence. Si vous décidez d’aller de l’avant avec ces pneus écologiques, sachez que l’étiquetage de ceux-ci vous aidera à connaitre les bénéfices à la fois pour votre sécurité et pour l’aspect écologique.

Consultez-nous chez Mathieu pneus et mécanique. Nous vous aiderons à faire le meilleur choix.

Catégorie(s) du billet: Non classé